République malade

22 mars, 2016

La France a la gangrène

Cette jeunesse remplie de haine

Déverse au travers de sa secte

La mort, la terreur, son spectre.

Nos politiques responsable de cette pandémie,

A eux nous devons dire Merci.

Accueillir sans pouvoir garantir,

Assister sans devoir s’impliquer.

Génération qui contamine la fourmilière,

Dans le silence infeste notre terre

La France gangrenée va devoir se méfier,

La menace se promène voilée.

A nous d’afficher un message clair,

La République reste, la Patrie éclaire !

La valls des urnes

1 avril, 2015

Les français ne savent plus sur quel pied danser

La Valls des urnes est engagée

Le mécontentement ne fait que croître

Sarkozy à la gauche, Hollande à la droite

Politique capitaliste menée par Bruxelles

Gauche, droite, même choix pour la France belle

Nous qui disions NON à Maastricht

En pleine figure prenons l’élastique

Cessons de choisir les costards bien taillés

Les travailleurs peuvent gouverner

Un Poutou pour nous sauver…

Une révolution pour nous relever

Palais du Luxembourg

30 janvier, 2015

Je voudrais vous parler en ces temps incertains

D’un endroit protégé où la vie va bon train

Palais de retraite aux membres bien payés

Nos impôts pour salaires et menus étoilés

Pour ce lieu privilège offrez un référendum

Vous connaîtrez notre avis nom d’un petit bonhom’

Cessons de dilapider l’argent des citoyens

Rentrez chez vous Mr Larcher vous et vos copains

Le sénat a vécu on en est tous certains !

 

Je suis Charlie

8 janvier, 2015

Je suis Charlie quand je dessine

Je suis Charlie quand je respire

Je suis Charlie quand je me moque

Je suis Charlie quand je rétorque

Je suis Charlie car je suis libre

Je suis Charlie la République

Je suis Charlie libre de tout

Je suis Charlie qui tient debout

Je suis Charlie la juive,

Je suis Charlie la musulmane,

Je suis Charlie la catholique,

Je suis Charlie qui pleure.

Aux 12 personnes qui ont perdu la vie pour la liberté de leurs idées.

Au nom de Dieu

16 décembre, 2014

Au nom de Dieu trouver l’excuse

Ôter aux hommes leur droiture

Bourreaux des cieux

Monstres au cœur creux

Votre martyr, n’est rien de pire

Qu’un dégueulis de haine  transpire

Et si terreur est votre pilier

De nous n’aurez que la pitié.

Injustice

9 décembre, 2014

A vivre trente ans dans la rue

Monsieur vous m’avez ému

Qu’une simple circonstance

Change la vie, l’indépendance

Votre visage buriné

Les larmes aux yeux a tiré

Aux grands patrons pleins de millions

Demandons leurs la solution

Comment peut-on mourir de faim

Dans la même rue sans tendre la main

Villa, chalet et jet privé

Alcool, gerçures et vie brisée

Pour les deux la marginalité

L’un sans rien…l’autre trop gâté.

 

ENA (Ecole Nationale d’Arnaque)

9 décembre, 2014

Qu’enseigne-t-on à nos énarques ?

Une seule matière, celle de l’arnaque !

Pour être major de promotion

Langue de bois…pas en option

L’art de mentir et de trahir

A l’assemblée rien ne transpire

Dans vos costumes sur mesure

Les français vous font injures

Ces riches qui ne payent pas d’impôts

Phobie administrative…elle a bon dos

Car nous petits n’avons pas le choix

L’Etat se sert et prend ses droits

Nous revoici au temps de la dîme

Et très bientôt au fond de l’abîme

A ces messieurs…morceaux de choix

Au petit peuple laisse le gras

 

Débat à tout va

5 décembre, 2014

La laïcité commence où la religion s’arrête

Mais peut-elle n’en faire qu’à sa tête ?

L’origine culturelle de notre pays

Doit-elle tomber dans l’oubli ?

On s’offusque d’une crèche,

devrait-on aussi pour le reste

Quelques esprits malins

Créer le débat pour rien

Ne peut-on plus se toléré,

Les uns les autres à côté

Faut-il toujours juger, voter, trancher ?

Connaitre le code civil avant de parler ?

Rêvons de compassion et d’entendement

Et acceptons que l’autre soit différent

 

Manif pour nous

2 décembre, 2014

Mais où est donc notre république,

Ne serait-elle plus laïque

A s’occuper seulement des gais

Pauvres hétéros si menacés

Vos défilés souvent épiques

Rendent la France électrique

Montre à tous nos différences

Oui mais surtout l’intolérance

Chacun est libre que je sache,

Dans son lit d’effectuer sa tâche

Soyez plus grand et abdiquaient

Même le pape leur fout la paix.

Madame de

2 décembre, 2014

Traité en simple favorite

Mieux vous fallu chopper la grippe,

Votre éviction de la haute cour

Vous a joué un mauvais tour

Julie la belle, vous l’a mis belle

La France entière vous rend rebelle

Et votre livre telle une bombe

Envoi François droit dans la tombe,

Patron célèbre ou président,

Traiter les femmes autrement

Ou la vengeance tombera

Juré ! Closer s’en chargera

12